Solarmodul
Die Donauer Photovoltaik Fragen

Foire aux questions

 

Que signifie le terme photovoltaïque ?

Le mot "photo" vient du grec ancien et signifie lumière, clarté. "Voltaïque" se réfère à la transformation en tension électrique. Le "photovoltaïque" est donc la production de courant électrique à partir du rayonnement solaire. On utilise à cet effet des cellules solaires en silicium. Par ailleurs, le silicium est obtenu en faisant fondre du sable, ce qui en fait une ressource pratiquement illimitée.

Que sont les panneaux monocristallins ?

Comme leur nom l’indique, les panneaux monocristallins sont constitués de silicium provenant d’un seul cristal. La structure cristalline orientée à l’identique permet d’atteindre un taux de rendement particulièrement élevé. La fabrication de tels panneaux est toutefois très complexe, ce qui explique que ces cellules coûtent plus cher que les cellules traditionnelles.

Pourquoi une installation solaire est-elle particulièrement respectueuse du climat ?

La production d’électricité à partir d’énergies fossiles entraîne des émissions de dioxyde de carbone (CO2), qui était auparavant contenu dans le pétrole, le gaz, le bois ou le charbon. Le CO2 est certes un gaz non toxique partie intégrante de la composition de l’air, mais l’émission massive de CO2 telle que nous connaissons depuis le début de l’ère industrielle contribue à augmenter l’effet de serre d’une manière non naturelle, ayant pour conséquence la question très discutée du changement climatique. La production d’électricité photovoltaïque, elle, n’entraîne aucune émission de CO2.

Que se cache-t-il derrière les désignations IEC 61215 et IEC 61646 ?

Il s’agit de certificats attestant la qualité, la stabilité mécanique et le respect des paramètres électriques.

Que signifient les termes tension de service / tension MPP ?

MPP est l’abréviation de Maximal Power Point. Ce point indique la valeur de tension à laquelle le panneau peut produire la plus grande puissance électrique.

Que signifie STC ?

STC est l’abréviation de Standard Test Conditions. Si l’on veut comparer différents panneaux solaires afin de trouver quel est le plus efficace, il est nécessaire de créer des conditions d’essai standard applicables dans le monde entier, à savoir une irradiation solaire de 1 000 W/m² à une température de panneau de 25 degrés Celsius et une masse de l’air AM 1,5.

Que signifie l’expression rendement du panneau ?

Le rendement du panneau dévoile l’efficience du panneau solaire, c’est-à-dire qu’il indique la quantité d’énergie solaire produite par m2 de surface.

Qu’est-ce qu’une garantie de puissance ?

C’est une garantie du fabricant sur une puissance minimum d’un panneau, généralement valable sur une assez longue période. Il convient de bien lire les "petits caractères" : c’est là qu’est spécifié l’écart maximum admissible de la puissance nominale minimum au bout de 10, 20 ou 25 années de service.

Que signifie l’expression tolérance de puissance ?

Elle chiffre l’écart maximum de la puissance nominale et varie en principe de 0 à 10 %.

Dois-je assurer mon installation ?

Nous recommandons d’assurer l’installation contre les dommages causés par les éléments naturels tels que l’orage ou la grêle. En règle générale, la protection contre de tels dangers est déjà couverte par l’assurance immobilière. Une assurance tous risques offre une protection plus étendue : elle couvre en effet le vol, la foudre, la surtension ou encore la perte de rendement.

La foudre peut-elle détruire l’installation ?

Les installations photovoltaïques sont d’une extrême sensibilité sur le plan technologique, et nul doute qu’un coup de foudre direct entraînerait leur destruction. Mais il existe également un autre danger, à savoir que la foudre tombe à proximité de l’installation solaire et provoque une surtension. En effet, ces surtensions peuvent elles aussi détruire l’installation. C’est pourquoi les onduleurs de nombreux fabricants intègrent des parasurtenseurs. Ces éléments ne pouvant dériver que de faibles pics de tension, l’utilisation de dispositifs de protection de plus grande dimension doit être considérée au cas par cas. À propos : la présence d’une installation solaire sur votre toit n’augmente en aucun cas la probabilité d’un coup de foudre sur votre habitation.

La grêle peut-elle endommager les panneaux ?

La probabilité de destruction des panneaux solaires par la grêle est quasiment nulle. Nos installations photovoltaïques utilisent un verre trempé spécial devant résister à des tests de projection effectués avec des grêlons de 75 mm de diamètre à une vitesse d’impact de 140 km/h.

Est-il nécessaire de nettoyer l’installation photovoltaïque à intervalles réguliers ?

La pluie assure un nettoyage automatique des panneaux et, en général, la quantité des précipitations dans nos régions suffit à maintenir les panneaux propres. En revanche, dans les régions connaissant une forte pollution de l’air, il peut s’avérer nécessaire de procéder à un nettoyage supplémentaire de temps en temps. De même, lorsque l’installation est montée sur une surface plane présentant une pente inférieure à l’angle d’inclinaison minimum de 15°, il est possible que la pluie ne suffise pas à maintenir l’installation propre dans sur le long terme.

Une maintenance de l’installation est-elle nécessaire ?

Par rapport aux installations éoliennes, les installations photovoltaïques ne font que très rarement l’objet d’une maintenance car elles fonctionnent sans éléments en rotation, sans paliers ni autres composant nécessitant une maintenance complexe. Néanmoins, nous recommandons de contrôler régulièrement les valeurs de rendement afin de détecter tout dysfonctionnement éventuel.

Quelle est la longévité d’une installation ?

En général, il est possible d’exploiter une installation solaire pendant 30 à 35 ans. Nos fabricants nous accordent généralement une garantie de puissance de 25 ans sur nos panneaux solaires et une garantie commerciale de 5 ans sur nos onduleurs, qu’il est possible de prolonger en option à 10 ans maximum.

La pose d’une installation solaire requiert-elle un permis de construire ?

Les installations montées parallèlement à la toiture ne font pas l’objet d’une autorisation particulière. Cependant, sur les bâtiments désignés comme monuments protégés, c’est le responsable en charge de la protection des monuments ou, en cas de doute, le règlement de chaque land qui prend cette décision.

Que se passe-t-il par temps couvert ?

Les panneaux photovoltaïques n’exploitent pas uniquement le rayonnement solaire direct, mais également le rayonnement diffus par temps couvert. Toutefois, un principe général s’applique : plus le temps est dégagé, et plus les panneaux fourniront de puissance – que le soleil soit directement visible ou non.

Dans quelle mesure le rayonnement solaire en France est-il rentable pour une installation photovoltaïque ?

La France voit son territoire irradié par 710 billions de kilowatts heure d’énergie solaire par an, soit 1 300 kilowatts heures par mètre carré, correspondant à la combustion d’environ 130 litres de fioul. Une installation photovoltaïque de 10 kWc (60 m²) permet donc de faire des économies de près de 1 100 litres de fiouls.

Est-il rentable de monter les panneaux solaires sur un système suiveur (tracker) ?

Les panneaux s’orientant automatiquement en fonction de la position du soleil fournissent jusqu’à 45 % de rendement supplémentaire. On distingue entre les systèmes fonctionnant suivant le temps et ceux fonctionnant suivant la clarté.

Quelles sont les possibilités de montage d’une installation solaire sur le bâtiment ?

Il existe quatre différents types de montage d’une installation solaire : la surimposition, le montage sur toiture terrasse, l’intégration en toiture et l’intégration en façade.

Comment savoir si un bâtiment se prête à une installation photovoltaïque ?

Presque tous les bâtiments se prêtent à une installation photovoltaïque, l’important étant la surface de toiture ou de façade orientée au sud, à l’est ou à l’ouest. En principe, on obtient le maximum de rendement sur une surface orientée au sud et présentant un angle d’inclinaison d’environ 25°. Une orientation au sud-ouest ou au sud-est, ou encore une inclinaison entre 25° et 60° n’entraînent qu’une très légère perte de rendement énergétique. Il est conseillé d’éviter les ombrages causés par les arbres, les maisons avoisinantes ou autres.

Où doit être monté l’onduleur ?

L’onduleur doit être installé dans un lieu frais peu soumis aux variations de température, par exemple au grenier ou dans la cave. La chaleur est nocive à l’onduleur.

Comment fonctionne la déconnexion automatique du réseau en cas de coupure de courant par le fournisseur d’électricité ?

Le système de protection dit ENS garantit une coupure de l’alimentation en quelques secondes en cas de dysfonctionnement du réseau.

Quels sont les documents nécessaires au raccordement au réseau du fournisseur d’électricité ?

Tous les documents nécessaires sont réalisés par l’installateur lui-même, puis rassemblés et remis avec les procès-verbaux lors de la mise en service. Dans le détail, il s’agit des documents suivants : plan de situation, plan d’ensemble de l’installation solaire comportant les caractéristiques nominales des différents composants, description des dispositifs de protection avec indication du type, de la marque, de la commutation et du fonctionnement, déclaration de conformité de l’onduleur, indications de la résistance au court-circuit des organes de commutation, et enfin demande de compteur et attestation de l’installateur.

Comment obtenir la rémunération de ma production ?

Vous signez avec votre fournisseur d’électricité un contrat de rachat qui spécifie les réglementations légales, comme par exemple la rémunération, mais également répertorie les modes de paiement et les taxes.

Comment mesure-t-on le courant injecté sur le réseau électrique public ?

On rajoute un compteur supplémentaire dans l’installation compteurs. Si l’installation compteurs offre encore un emplacement de libre, vous pouvez l’utiliser en concertation avec votre fournisseur d’électricité.

Que signifie kWc ?

kWc signifie kilowatt crête. C’est l’unité de la puissance crête d’un générateur PV en conditions standard. Voir aussi STC.

Quels seront les rendements annuels de mon installation ?

Tout dépend des conditions cadres. L’installation est-elle orientée au sud ? Quelle est l’angle d’inclinaison des panneaux solaires ? À combien s’élève le rayonnement sur site ? Quel temps fait-il tout au long de l’année ? En moyenne, on suppose des rendements annuels de 800 à 900 kWh par kWc de puissance installée.

Que devient l’électricité produite par mon installation photovoltaïque ?

Si l’installation est raccordée au réseau, toute la production de courant photovoltaïque est injectée sur le réseau public et vendue à l’exploitant du réseau. La loi française réglemente la rémunération du courant photovoltaïque injecté sur le réseau.
La rémunération dépend de trois facteurs :

  1. la taille de l’installation
  2. le type d’intégration
  3. la date de l’installation
  4. Quelle est la puissance d’une cellule solaire ?

    Exposée en plein soleil, une seule cellule solaire de 10 x 10 cm génère une tension de 0,5 volt et un courant de 3 ampères par jour, ce qui correspond à une puissance de 1,5 watts, soit juste la puissance suffisante pour faire fonctionner une calculatrice. Ainsi, 36 à 72 cellules solaires sont généralement raccordées en série pour former un panneau solaire. Un panneau d’une surface d’un mètre carré produit, selon le modèle et dans des conditions optimales, entre 120 et 180 watts par jour.

    Que sont les panneaux amorphes et microamorphes ?

    Les panneaux amorphes ou microamorphes sont très efficaces dans des conditions lumineuses sans rayonnement direct, par exemple par temps particulièrement couvert ou au lever du soleil. Ils atteignent alors des rendements supérieurs à ceux des panneaux cristallins, qui sont les panneaux les plus fréquemment installés en France. Ils sont également moins chers, leur fabrication ne requérant qu’1% de la quantité de silicium nécessaire à la production de panneaux classiques. Des processus de production simplifiés contribuent en outre à en réduire considérablement les coûts de fabrication par rapport aux panneaux cristallins. Actuellement, l’enjeu est d’augmenter les rendements aux niveaux de ceux offerts par la technologie cristalline;

    Que sont les panneaux polycristallins ?

    Les panneaux polycristallins assurent un bon rapport qualité/prix, le processus de fabrication n’étant pas aussi complexe ni aussi cher que pour la réalisation de cellules monocristallines. Le silicium semi-conducteur est fondu et scellé sous un verre de protection sous vide. En raison du processus de fusion, les différents cristaux ne sont pas orientés à l’identique – ce qui donne l’aspect caractéristique de la structure des cellules. Toutes les étapes suivantes sont les mêmes que pour la fabrication de panneaux monocristallins. Les blocs ou lingots obtenus sont découpés à la scie en tranches de silicium de 0,2 à 0,4 mm d’épaisseur qui sont ensuite nettoyées. Ce produit intermédiaire est appelé cellule ou wafer. Après être passés par de nombreux processus chimiques, les wafers sont dotés des circuits imprimés caractéristiques, puis disposés sur le verre du panneau, connectés et encapsulés. Il est possible de produire un matériau polycristallin sans utiliser de silicium ultra pur, ce qui réduit les coûts de fabrication. Le procédé de coulée en lingots (poly) est donc moins complexe et moins onéreux que le procédé de Czochralski. En raison de leur grande pureté et des moindres possibilités recombinatoires (joints de grain visibles sur les structures polycristallines), les panneaux monocristallins permettent d’obtenir des rendements plus élevés.

    Quel est le principe de fonctionnement d’une installation photovoltaïque en site isolé ?

    L’électricité produite par une installation photovoltaïque peut être soit injectée sur le réseau électrique public, soit être directement utilisée à des fins d’autoconsommation. En consommant vous-même l’électricité solaire que vous produisez, vous faites des économies de courant puisque vous êtes autonomes, et avec la hausse des prix de l’électricité, cet avantage prend même de l’ampleur avec les années. Pour pouvoir consommer vous-même l’électricité que vous produisez, vous avez besoin de batteries afin de stocker l’énergie produite la journée. Vous pourrez ainsi en profiter de jour comme de nuit.

    Comment exploiter au mieux l’électricité produite ?

    Pour exploiter au mieux l’électricité que vous produisez, il convient d’allumer les appareils électriques au moment de la production d’électricité. Cela n’est pas toujours facile car le courant est généralement produit la journée. Mais il existe à présent des unités de régulation qui activent et désactivent automatiquement les appareils électriques en fonction de la puissance générée. Ainsi, vous pouvez par exemple faire tourner votre machine à laver et votre sèche-linge pendant que vous êtes au travail. Par ailleurs, certains fabricants se consacrent actuellement à la réalisation d’accumulateurs permettant un stockage intermédiaire de l’électricité produite qui pourrait alors être utilisée en soirée et la nuit. Les premiers accumulateurs tampon devraient être disponibles dans un proche avenir. Nous ne manquerons pas de vous en informer.